L’école Sévigné de Vannes, en route pour la prochaine étape du voyage de Neptune avec Clim’actions ! 

Janvier 2024

Troisième étape du voyage

En janvier Juliette Le Cagnec, est de retour à l’école Sévigné de Vannes. Elle donne des nouvelles de l’équipage Breton du Neptune, engagé dans la course Ocean Globe Race.

Les élèves sont impatients d’avoir de leurs nouvelles, ils écoutent avec attention Juliette.

L’équipage vient d’entamer la troisième étape de leur voyage après une escale à Auckland de plusieurs semaines.

Elle leur demande si ils se souviennent où se trouve le départ de cette troisième étape, bien évidement des élèves lèvent la main pour y répondre avec enthousiasme. Les nouvelles du navire sont bonnes, l’escale à Auckland, permet aux bateaux de se ravitailler, et de réparer les éventuelles avaries intervenues durant leur périple. Un nouvel équipage pour le reste de la course monte à bord, seuls quatre marins la font entièrement.

Une élève s’interroge : mais comment font-ils pour rentrer chez eux ? Ils rentrent grâce à d’autres moyens de transport.

L’atelier énergie animé par Juliette Le Cagnec

Après cette introduction, Juliette demande aux élèves à quoi sert l’énergie ? : « à se chauffer, à s’éclairer, pour les appareils électriques, pour bouger et se déplacer » , mais quelles sont les 9 sources d’énergies utilisées en France ?

De cette question, les élèves vont tous à leur place pour commencer le livret d’activités sur l’énergie. Ils doivent trouver le nom de ces neuf sources : le bois, le charbon, les éoliennes, les barrages électriques, le biogaz, le gaz naturel, le pétrole, les panneaux solaire, les centrales nucléaires. Les élèves trouvent les réponses très rapidement. La suite de l’activité consiste à trouver les énergies épuisables et les énergies renouvelables, celles qui émettent des gaz à effet de serre, et celle qui sont les plus polluantes.

Et enfin, pour comprendre quelles sont les ressources les plus utilisées, les élèves s’entraident pour remplir un diagramme coloré, d’un côté pour la France et le l’autre pour le monde.

Comment ça se passe à bord du Neptune ?

Juliette pose la question aux élèves : quelles énergies sont utilisées à bord du Neptune, et pourquoi faire ? Ils utilisent de l’électricité pour s’éclairer, pour manger, se laver…

Mais comment font-ils pour avancer sans moteur ? Se demande un des élèves. Pour leur répondre Juliette propose de regarder une petite interview de deux membres de l’équipage qui leur expliquent tout. Pour avancer ils ont 11 voiles, ils utilisent de l’électricité pour s’éclairer la nuit, pour le frigo qui se refroidit grâce à l’eau de mer, et pour le dessalinisateur, ce qui permet d’avoir de l’eau douce. Le gaz est utilisé pour la cuisine. Le voilier est équipé d’un hydrogénérateur qui se déclenche dès la vitesse de 4 nœuds pour produire l’électricité nécessaire à la vie de l’équipage.

En conclusion, avec ces équipements optimisés pour la navigation, ils utilisent 30 fois moins d’électricité qu’une maison.

Le programme Neptune créé et animé par Clim’Actions Bretagne 

L’objectif de ce programme pédagogique est de sensibiliser des élèves du cycle 3 à l’impact des activités humaines sur le climat et la biodiversité. Pour cela, 4 ateliers en classe de 1h30 sont organisés durant l’année scolaire, en parallèle des 4 étapes de la course du Neptune :

  1. Présentation du programme et introduction au changement climatique
  2. Énergie et mobilité (énergies fossiles et renouvelables, mobilité active et passive, etc.)
  3. Biodiversité et déchets (chaîne alimentaire, pollutions, etc.)
  4. Eau et alimentation (cycle de l’eau, eau virtuelle, production agricole, ressources naturelles, etc.)